DSCF0326

Electricité – 160 parrains pour 160 poteaux

En septembre 2010, le petit village de Kanigaon voit briller sa première ampoule électrique.

Aujourd’hui, pour envisager sereinement l’avenir de tout l’acharnement, le courage et les portages incessants… le remplacement des poteaux en bois par des poteaux en métal est nécessaire pour résister aux glissements de terrain pendant les moussons.  160 au total.
Chaque poteau de 9 mètres coûte (en 2014) CHF 230.-

Nous cherchons  encore 157 parrains !

Budget :                 CHF 230.- / par poteaux
                                    Etat des dons à ce jour

Pour nous aider : CCP 17-601975-2
Réf. : Électricité – Poteaux métal
IBAN : CH91 0900 0000 1760 1975 2
BIC : POFICHBEXXX


Historique :
Le projet vit ses balbutiements dès 2005. A cet instant, il ne s’agit que d’un bruit qui court…
Soulever des montagnes… S’il est un endroit où cette expression prend tout son sens, c’est bien ici en pays Tamang, une des nombreuses ethnies du Népal vivant dans les montagnes du nord et de l’est du Népal. Une poignée d’hommes optimistes, le murmure d’un projet d’électricité pour leur village auquel aucun villageois ne croit, pourtant…

Des chiffres :
7 villages, 720 personnes
160 trous de 1m1/2 pour 160 poteaux dont 135 gros en provenance du Teraï au sud du Népal, et
25 confectionnés dans la foret proche des villages,
11500 mètres de câble
205 m de canalisation métal
640 m de tuyau plastic.
Le plus petit village Siurini, perché a 1600 m. est composé de 12 maisons. Gampatar avec ces 20 maisons est lui à l’altitude la plus basse à 550 m. Les 45 maisons de Kanigaon sont à env. 1130 m. (270 hab.)

Mais que l’on ne s’y fie pas. Aussi modestes soit ces altitudes, ici les pentes sont inhumaines, si raides que l’on peut toucher le sol de la main en si accrochant.